Se préparer & s'organiser
L'étude de marché & la prospection
L'avis de valeur & la stratégie commerciale
La prise de mandats
Les annonces immobilières & les visites
La négociation & l'offre d'achat
La promesse & l'acte authentique
Vos questions fréquentes

L’offre d’achat

Dessin de la chronologie du processus entre un acheteur et un vendeur : offre d'achat, promesse de vente puis acte définitif

Dans le processus de vente, l’offre d’achat est une étape facultative bien que très utile. Il est en effet vivement conseillé de passer par cet engagement pour :

  • Fixer l’accord du vendeur,
  • Collecter la pièce d’identité des acquéreurs,
  • Se conformer aux dispositions Tracfin, avec origine des fonds, bénéficiaire final, fiche de risque…
  • Vérifier la capacité et les conditions de financement de l’acheteur, lettre de confort, achat comptant…

Les pièces à collecter

L’offre d’achat doit être la plus complète possible et doit comporter les éléments suivants :

  • Identité et coordonnées des parties
  • Description du bien immobilier : type de bien, superficie en loi Carrez
  • Prix proposé en euros
  • Durée de validité de l’offre : de quelques jours à 1 à 2 semaines maximum
  • Les conditions de financement (avec ou sans apport)
  • S’il y a un apport, le proposant doit justifier la provenance des fonds (Loi Tracfin)
  • S’il y a une condition suspensive de prêt, il serait favorable de présenter une lettre de confort de la banque. Cette lettre est une confirmation que l’acquéreur est éligible à un crédit à une certaine hauteur (et selon certaines conditions)
  • Dans l’éventualité de conditions suspensives particulières, il sera préférable de les signifier dans l’offre (obtention de crédit, de permis de construire ou déclaration de travaux, autorisation spécifique dans la copropriété, pièces prouvant le raccord à l’assainissement local, rapport du SPANC, DIA…)

Votre offre doit être accompagnée de la copie de l’annonce de vente et/ou des informations relatives au bien immobilier.

Par cette offre d’achat, l’acquéreur propose un prix pour le bien qui lui est proposé, ce qui implique de pouvoir estimer le logement à sa juste valeur et si possible avec des arguments factuels pour renforcer et justifier la proposition.

Toute proposition ne peut être soumise au vendeur qu’à la condition qu’elle soit écrite.

Nos autres rubriques