Se préparer & s'organiser
L'étude de marché & la prospection
L'avis de valeur & la stratégie commerciale
La prise de mandats
Les annonces immobilières & les visites
La négociation & l'offre d'achat
La promesse & l'acte authentique
Vos questions fréquentes

La prise de vues photo

Les annonces avec photo sont devenues indispensables de nos jours. Pour les effectuer, vous pouvez faire appel à un étudiant en photo, une société spécialisée mais il est aussi intéressant de savoir faire soi-même ses photos.

Cela permet d’apporter sa propre vision du bien, de construire un fil conducteur orienté acquéreur et de sortir le bénéfice pour celui qui va lire votre annonce.

Choisissez l'appareil adapté

Source : Julien Achard, Commentcamarche.net
Bien que les smartphones soient de plus en plus performants et disposent maintenant d’un grand angle, ils restent souvent à éviter, nous vous expliquons un peu plus bas pourquoi.
Il est donc préférable d’investir dans un appareil photo, nous en distinguons différents types :
  • L’appareil photo compact
  • L’appareil photo bridge
  • L’appareil photo reflex
  • L’appareil photo hybride
  • L’appareil photo instantané

Utilisez la visite virtuelle

Photo d'une cuisine avec une icône 360 pour montrer l'intérêt des visites virtuelles dans l'immobilier
Une dernière manière de prendre des photos et de vous démarquer est de réaliser des visites virtuelles des biens dont vous avez le mandat. Pour cela, diverses caméras existent : nous trouvons l’insta360 mais aussi la matterport qui va vous permettre de réaliser un métrage, une visite, un plan 3D etc. en plus de vos photos. Vous pouvez également créer des photos 360 en assemblant des photos 2D mais pour bien les réaliser, il vous faudra quelques années de pratique et d’expérience.
Au sein de l’annonce, vous pouvez seulement mettre des photos à 360 des différentes pièces mais vous pouvez aussi recréer une véritable expérience de visite de A à Z grâce à l’utilisation d’un logiciel dédié à la création de visites virtuelles (matterport, 3D Vista etc.). L’intérêt de ces visites virtuelles est de pouvoir intégrer d’autres médias au sein des photos : des vidéos de présentation, des textes ou fichiers complémentaires, la seule limite est votre imagination.

Préparez votre shooting

Que vous créiez ou non une visite virtuelle, avant de réaliser votre shooting, rédigez un storyboard sur le bien :

  • Elaborez un chemin de présentation,
  • Identifiez et relevez ce que vous voulez mettre en valeur ou non au sein du bien,
  • Réfléchissez aux angles de vues, à l’ordre d’apparition des photos ou aux zones de clics vous permettant de vous déplacer entre deux panoramas,
  • Déterminez la photo de Une que vous allez afficher


Le jour J, pensez à prévenir le vendeur que vous allez faire des photos et rappelez-lui de préparer le bien (en le dépersonnalisant, en l’agrémentant et en le rangeant) comme pour une visite avec un potentiel acquéreur. Si jamais vous souhaitiez faire les photos le jour où vous visitiez le bien mais que ce dernier n’est pas sous son meilleur jour, proposez au vendeur (toujours dans un mode alternatif) de repasser faire des photos en lui expliquant comment dépersonnaliser ce dernier.

Tâchez également de privilégier la lumière du jour afin d’éviter d’utiliser le flash, si jamais le bien n’est pas assez lumineux, commencez par allumer les lumières.
Lors des photos, placez-vous dans les angles de pièces afin de créer de la perspective, réglez l’objectif ou la fonction zoom sur le champ le plus large (18mm plutôt que 200mm).

Enfin, prenez des photos de toutes les pièces, balcon, terrasse, jardin, dégagement : il vaut mieux avoir trop de photos que pas assez, vous aurez ainsi plus de choix à la mise en ligne.

Les 5 erreurs à éviter

Peu importe que vous ayez le dernier smartphone à la mode, avec un capteur de 30millions de pixels, un double objectif etc., même un smartphone dernier cri ne remplacera pas la qualité d’un bon appareil photo.

 

  • Raison n°1 : la taille du capteur : un smartphone possède un capteur très petit qui sera insuffisant pour la qualité et la polyvalence nécessaire à des photos immobilières
  • Raison n°2 : l’ouverture de l’angle de l’objectif : sur un smartphone, vous aurez au mieux un objectif ouvrant à 18mm, le plus souvent à 24mm, ce qui sera insuffisant pour beaucoup de situations
  • Raison n°3 : les fonctionnalités : un appareil photo apporte du confort dans l’utilisation grâce aux divers paramètres (mode manuel ou semi-manuel, gestion du bracketing permettant de réaliser une photo HDR (High Dynamic Range) qui vous sauvera de certaines situations compliquées liées au contraste, contre-jour, faible luminosité.

Quel est votre premier réflexe pour prendre une photo ?

Vous portez l’appareil au niveau de vos yeux, pour pouvoir regarder dans le viseur lorsque vous cadrez votre photo. C’est naturel et ce n’est pas grave si le sujet de la photo est de votre taille comme un être humain mais pour une pièce, ce n’est pas l’idéal.

Avec cette technique, vos photos sont prises de trop haut, ce qui a pour conséquence de déformer les perspectives, ce qui les rend moins harmonieuses.

Normalement, le plafond d’une pièce se situe à environ 2,50m : le milieu est donc à environ 1m – 1,20m. Il s’agit de la hauteur idéale pour positionner votre appareil : vous gagnerez en harmonie car vous équilibrerez les zones de plafond et de sol. Les verticales seront ainsi respectées et le rendu sera meilleur.

Deux photos d'une même pièce sous deux angles différents afin de démontrer l'utilité de prendre des photos sous un bon angle

Même si pas mal d’entre vous font attention au rangement des pièces, il arrive très souvent de retrouver des photos avec les affaires du négociateur négligemment posées sur la table du salon, le linge en train de sécher sur les terrasses, de la vaisselle dans l’évier, voire pire…

Il s’agit de petits détails qui jouent sur l’émotion de vos photos, il s’agit de la première impression que se font les clients à propos du bien.

Une pièce bien rangée va mettre le visiteur dans un bon état d’esprit alors qu’une pièce en pagaille va transmettre une mauvaise émotion. Cela vous permettra de gagner en force de conviction ensuite, un visiteur ayant une image négative du bien engendre un gros travail de persuasion.

Avant de faire vos photos, proposez au vendeur de ranger un peu le bien, quant à vous faites le tour et rangez tout ce que vous pouvez ranger : si vous hésitez à retirer quelque chose de votre photo, c’est généralement qu’il faut le retirer.

Photo d'une pièce en désordre

Même si vous portez toute l’attention nécessaire à vos photos et évitez les trois premières erreurs, il arrive que vous soyez face à un problème technique intervenant lorsque vous prenez une photo d’une pièce qui a une vue sur l’extérieur (grande fenêtre ou baie vitrée). La luminosité entre l’extérieur et l’intérieur diffère, vous devez donc gérer un contraste très fort.

Si vous choisissez la bonne exposition pour la vue extérieure, l’intérieur sera très sombre et sous-exposé. A l’inverse si vous choisissez la bonne exposition pour l’intérieur de la pièce, la zone extérieure sera trop claire et surexposée.

Si vous laissez le choix à votre appareil, il choisira souvent la seconde solution car il calculera la bonne exposition pour les objets les plus proches de lui. Nous nous retrouvons ainsi avec des photos dont les vues sont cramées, trop claires et blanches alors que l’atout principal d’une pièce est souvent sa vue.

La solution consiste à créer un HDR, il s’agit d’une image avec une exposition étendue (High Dynamic Range) qui va équilibrer les zones de votre photo. Pour le faire, on prend plusieurs photos à des expositions différentes puis on les fusionne en une seule photo finale.

Vous êtes chez le client pour un premier contact et voir le bien. Le courant passe bien, votre client est prêt à vous signer un mandat immédiatement.

Vous préparez donc les papiers, discutez et finissez par signer le mandat le jour-même. Alors tant que vous êtes là et comme vous avez promis de mettre en ligne l’annonce rapidement, ça vaudrait le coup de prendre les photos tout de suite… Comme ça, pas besoin de revenir et dès que vous rentrerez, vous écrirez le texte et l’annonce sera en ligne dès demain !

Votre professionnalisme sera apprécié. Par contre, si vous sortez votre smartphone pour faire des photos que vos clients auraient pu faire eux… vous risquez d’écorcher votre image de professionnel !

Gardez à l’esprit que de bonnes photos sont très importantes, que vos clients apprécieront votre prise en charge professionnelle, qu’avec de bonnes photos vous vendrez mieux et plus vite !

Nos autres rubriques