Se préparer & s'organiser
L'étude de marché & la prospection
L'avis de valeur & la stratégie commerciale
La prise de mandats
Les annonces immobilières & les visites
La négociation & l'offre d'achat
La promesse & l'acte authentique
Vos questions fréquentes

Soyez attentif à l’intérieur

La différence de prix entre deux biens immobiliers similaires peut tenir à peu de choses : une vue, une orientation, un ravalement, etc.
Mais aussi à la décoration et l’état intérieur du logement.
Les nouveaux acquéreurs, sont de moins en moins enclins à réaliser des travaux, ils veulent un bien en bon état, disposant d’une décoration moderne et tendance. 
Le prêt à consommer, sans souci de temps de remise en état, sans les conflits avec les entreprises du bâtiment, la maîtrise des budgets et des délais de réalisation, est privilégié par les candidats à l’acquisition

Il est donc primordial de visiter le bien que vous allez évaluer pour déterminer les points de pondération et évidement les points de majoration.

Enfin, l’avis général sur le logement doit être porté dans votre balance du prix que vous allez proposer.

Allez du général...

Evaluez la disposition des pièces, des pièces de nuit (grands ou petits espaces)
-> identifiez un mode de vie pour adapter la future annonce.

Il s’agit souvent d’un sujet décisionnel, les pièces sombres viennent en pondération du prix, sauf si elles peuvent être utiles pour se protéger des fortes chaleurs locales…

C’est un sujet névralgique du confort de l’habitat, il fait partie des problèmes importants à traiter par nos gouvernants.
En effet, la nuisance sonore, occasionne de graves troubles de santé dont se préoccupent réellement les pouvoirs publics. A l’intérieur comme à l’extérieur, la pollution sonore (Plan d’Exposition au Bruit) entre en ligne de compte dans votre évaluation. L’année de construction permet d’envisager la qualité acoustique du bâtiment, des cloisons de 5 à 7 cm de large sont des passoires pour le bruit, on entend autant chez soi que chez ses voisins les activités intimes de chacun. Donc, cet aspect s’analyse afin de pondérer le prix de vente.

Faites attention à l’emplacement des prises et connexions internet, aux raccords à la terre, à l’état du tableau électrique (Linky ? Tableau Legrand ou composé de disjoncteurs d’origine inconnue ?). Le logement est-il raccordé à la terre ?
Comme souvent au début, vous ne disposez pas du diagnostic électrique, il vous faudra évaluer par l’observation, l’état de santé de l’installation électrique.

Les salles de bains (baignoire), salles d’eau (douche seule) sont souvent un sujet sensible de la décision finale. Un bel espace, bien décoré est un atout pour l’évaluation du prix du bien. Entre également en ligne de compte la pression de l’eau, une bonne douche peut emporter l’envie d’acquérir comparativement avec un autre bien moins bien doté.
Il sera utile de vérifier les raccordements de plomberie (pvc, cuivre…) et leur état général. Sans oublier les toilettes, car un toilette indépendant et invité reste un plus, par rapport à des toilettes accessibles en passant par une chambre ou présent dans une salle d’eau.
Le lave mains sera un plus.

...au spécifique

Elle porte autant sur les matériaux (parquet flottant, Lino, ou parquet sur lambourdes, carrelage, tomettes) que sur les éventuelles lattes de parquets à refaire.

L’état des fenêtres, des portes (pleines en chêne vs portes isoplane), tapez sur les dormants (si le son est creux ils peuvent être usés), selon que les éléments sont rares ou génériques, les coûts de rénovation seront plus ou moins importants.

(une fiche est à venir sur ce sujet)

Là encore entre un plafond ondulé et un parfait, l’incidence de cette observation viendra en réduction du prix ou non.

Ils deviennent des éléments décisionnels importants. Un bien en bon état, avec des matériaux de qualité peut emporter une offre d’achat sans négociation et rapide, alors qu’à l’inverse, l’analyse et l’estimation de la remise à niveau ou au goût des acquéreurs peuvent procurer un doute avant de se décider. Exemple de matériaux à la mode, le Béton ciré, parquet chêne, tomettes, corian, domotique, volet électrique…

L’absence de Ventilation Mécanique Contrôlée entre de manière factuelle en pondération du prix. Entre 5 et 10 % de baisse.

(une fiche est à venir sur ce sujet)

Là aussi, même s’ils permettent de disposer d’un lieu d’aisance dans un espace isolé, cela
reste une installation de moyenne gamme et peut valorisante, souvent bruyante et donc peu recherchée.

Avec la généralisation du télétravail et les modes de vies qui évoluent, disposer d’une bonne connexion internet peut être indispensable pour certains acheteurs et permettre de pondérer à la hausse le prix.
Il existe des solutions d’évaluation sous forme d’application sur smartphone comme SpeedTest par Ookla, pour vérifier la qualité de l’intensité numérique disponible dans le
logement.

Le petit plus

Prenez en compte d'autres paramètres

Evaluez les coûts d'usage du logement. Posez des questions sur la consommation énergétique moyenne (demander les factures), observez les compteurs d’eau, d'électricité, de gaz...
Allez voir les chaudières, les ballons d'eau chaude.
Précisez ou évaluez les coûts d’entretien et de consommation générale.
Si possible récupérez les diagnostics obligatoires et facultatifs (numérique) ou au moins leurs
infos (ancien DPE)
Cela vous permettra d'évaluer le budget d’usage ! (avec Estimia ce sujet est primordial dans l'analyse des budgets - Prix de vente - Consommation moyenne - Prévision du prix de revente à 5/7
ans)

Nos autres rubriques